mardi 10 mars 2009

Candid artist : RUIN

Depuis quelques années, les sites proposant des photos dites "candid" se multiplient, pour le meilleur et pour le pire. Le concept: photographier les gens dans la rue, principalement des dames pour la partie "érotique" de cet art, mais pas seulement... Le pire c'est la perversion malsaine et la traque de la petite culotte, le meilleur c'est la poésie qui se dégage de certaines images, instantannés de vie, de sensualité, de beauté fulgurante et éphémère. Car ce qui fait tout l'intérêt de ce type de photos comparées aux photos posées, c'est de capturer un instant magique, troublant, qui aurait pu ne jamais rester que dans la mémoire rétinienne du "voyeur" (que nous sommes tous lorsque nous voyons passer une belle personne dans la rue ou ailleurs). Cette pratique n'a rien de nouveau. Déjà dans les années 1970, le photographe tchèque Miroslav Tichy confectionnait un appareil photo avec des boites de conserves et des élastiques de caleçons pour s'adonner à ce type de photos. Aujourd'hui, le voyeur est célébré, exposé, centrepompidousé, récupéré par l'art contemporain...
Parmi les artistes que j'apprécie beaucoup, en voici un beaucoup moins connu sauf chez les amateurs éclairés, le Japonais Ruin, qui depuis quelques années, partage sur le net ses clichés souvent sublimes. Grain de peau, courbes furtives, jeux de lumières... Des femmes, belles, souvent "haut perchées", qui ont tout pour nous plaire. Avec son autorisation, voici un petit échantillon de son travail. Pour découvrir le monsieur, son flickr est ici.


Thanks, nice guy Ruin !

11 commentaires:

  1. elles sont vraiment classes ces photos, jadore ! surtout cele avec les jeux de miroirs...

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour le commentaire mat !

    RépondreSupprimer
  3. hmmm, great legs, I am sure you would appreciate my blog....

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup ce que vous dites sur la poésie...
    Vue la Candide Ruine et l'ai trouvé belle.

    AmiKali,
    Rodolphe.
    ;{D

    RépondreSupprimer
  5. Thanks for the link sexylegsandbody, nice stuff !
    Et merci Rodolphe pour ce commentaire.
    A bientôt pour de nouveaux posts, d'ici quelques jours...

    RépondreSupprimer
  6. ...la traque de la petite-culotte... je devrais fréquenter ce blog plus régulièrement.

    RépondreSupprimer
  7. Pas de petite culotte ici ni chez ruin mais si tu y tiens je te donnerai des adresses pervers pépère

    RépondreSupprimer
  8. roh, tout de suite les grands mots ;) non, c'est surtout la formule que je trouvais chouette. la traque de la petite culotte, ça tape ! Mais je veux bien des adresses aussi, je connaissais pas du tout cette pratique avant que tu n'en parles. c'est assez amusant, même dans son aspect le plus pervers/sociopathique - enfin... imaginer des mecs partir à la chasse à la petite culotte innocente dans les rues de paris, ça me fait plutôt sourire :)

    RépondreSupprimer
  9. ma femme est japonaise alors les petites culottes venues d'ailleurs je connais et puis le japon c'est un regal pour amateurs de jolies filles qui se laisse deviner;miamm.

    RépondreSupprimer
  10. ოօռ ъlօց iRRενεгεռ८ε
    --↘--↘--↘--↘--↘♥
    http://variation-surle-meme-theme.blogspot.com/

    RépondreSupprimer